Voyeur famille telecamere xstory


voyeur famille telecamere xstory

Ok, ben vite fait alors!
Moi jétais dans un drôle détat : chat per donne gratis en sueur et avec une forte érection, que je tentais de dissimuler, je continuais des plus excité que jétais à caresser le torse de maman qui sen réjouissait.
Vous imaginez que j'étais déçu et frustré.Ma sœur elle, a toujours eu l'habitude de porter des bikinis, et même, quand mon père n'était pas là, ma mère lui permettait souvent de retirer le haut, c'est donc avec plaisir que j'attendais de voir le cru de cette année, et avoir encore.Je vois mon sperme sortir de sa bouche en ayant du mal à en croire mes yeux tellement cette situation est extraordinaire de perversion et d'excitation.Me dit-elle en prenant ses seins dans les mains devant le miroir, - Non ça va je trouve.Tout en gémissant, tout en se laissant caresser elle me suppliait presque quon aille vite dans leau pour nous calmer, que cétait mal, interdit, ce qui se passait entre nous, et se relevant brusquement elle moffrait un merveilleux baiser damants fous, comme jamais.Ces doigts déjà sagitaient sur mon sexe des plus durs, et tandis que je lui présageais une rapide figa pelosa francese sesso éjaculation, elle semblait «presque» sen réjouir!On est en famille là c'est rien.Moi javais mon maillot short et maman prestement enfilait le sien et jétais très vite subjugué, conquis-même par ce quelle «moffrait» debout face au soleil, moi quasiment allongé, mapparaissait un joli corps de femme de 44 ans, déjà bronzé, avec un des plus minimalistes maillots.Le spectacle n'est pas fini.Il était presque 17H quand on rentrait et maman sous la douche la première, safférait à ôter les dernières stigmates de ces extravagances, et passant devant la salle de bain entrouverte, je mapprochais delle, et alors quon échangeait un dernier baiser, et que je maventurais.J'aurais tant aimé qu'elle me laisse faire!Mon bras droit passait sous sa tête et ma main gauche elle sans retenue se risquait à glisser sous le fin tissu de son maillot : en fait un string de bain et je la devinais perler, excitée quelle était aussi!Je me mets alors à toucher les énormes seins de ma mère en les pressant dans mes mains et en lui faisant remarquer qu'ils étaient encore fermes et très agréables.
On est d'origine marocaine, et pour la première fois on a décidé de ne pas aller au Maroc mais en Espagne, pour changer un peu.



Et quelques minutes plus tard, la voilà, avec une serviette de bain nouée juste au dessus de la poitrine, et une fois au bord du transat, elle défait sa serviette, et là, ce n'est pas juste un bikini habituel qu'elle porte mais je vois, ébahi.
On l'a baisée par tous les trous!


[L_RANDNUM-10-999]
Sitemap